La Ferme pédagogique

La ferme pédagogique de CA.D.R.E. ASBL accueillera des personnes adultes (hommes et femmes) présentant une déficience mentale légère, modérée, sévère et profonde et qui, idéalement, manifestent une attirance pour la vie à la campagne. Le travail à la ferme constitue un facteur d’apprentissage attractif et intéressant pour les personnes ayant un handicap.
Tout d’abord de par sa diversité (qui permettra à chacun de trouver une fonction à la hauteur de ses capacités) et ensuite, le travail agricole se révèle dans la pratique un outil pédagogique idéal pour développer le potentiel des futurs pensionnaires. Les travaux quotidiens au sein de la ferme seront proposés en fonction des capacités de chacun.

OUVERTURE SUR LE MONDE

Ce projet se veut pilote par la rencontre qu’il suscite entre différentes populations (personnes « handicapées » et « non handicapées ») et la dynamique de reconnaissance et d’intégration qu’il engendre dans notre région. Bénéficiant d’un environnement naturel très attractif, la ferme et ses pensionnaires qu’on pourrait appeler «fermiers» se positionnent comme des acteurs «importants» de la commune de Malmedy, pour notamment accueillir des visiteurs de tous horizons (écoles, entreprises, clients du magasin de la ferme,…).

OBJECTIF DE TRAVAIL

L’objectif est avant tout à créer un espace de vie agréable, accueillant et tourné vers l’extérieur, un espace qui permet à chacun de trouver ses marques, sa place et son rôle dans une atmosphère familiale et conviviale.

CONTACT AVEC LES ANIMAUX

Des contacts privilégiés avec les animaux, la vie au grand air et la nature sont autant de facteurs qui permettent aux pensionnaires de développer l’usage de leurs sens. La prise en charge d’un animal par une personne ayant un handicap est susceptible de favoriser son épanouissement social grâce à la prise de responsabilités qui la valorise dans le cadre de la « domestication » de l’animal. Cette source d’attachement permet bien souvent à la personne en difficulté d’acquérir davantage de confiance en ses moyens et de favoriser l’autonomie.

LES ATELIERS

Quatre ateliers sont organisés et un travail de complémentarité est envisagé dans chaque atelier entre l’éducateur, les fermiers et l’ouvrier d’entretien.

  • Un atelier élevage : consiste à s’occuper au quotidien de l’entretien d’un cheptel de chèvres, de vaches, de moutons, de cochons ainsi que d’une basse-cour (poules, poulets, oies, lapins, canards,…) et d’en assumer toutes les tâches.
  • Un atelier horticulture : les personnes s’occupant de cet atelier veillent à la production d’une culture maraîchère et fruitière et sont également responsables de la gestion horticole du site (plantations, gestion écologique des déchets, compostage, tonte des pelouses et taille des haies,…) et de la décoration florale de la ferme.
  • Un atelier de transformation : s’occupe de la transformation des produits fournis par les deux premiers ateliers : production de fromages de chèvre, huiles, vinaigres, confitures, jus, quiches,… Il s’occupe également du magasin de la ferme. Celui-ci permet de valoriser cette production. L’atelier prendra également en charge certaines activités d’artisanat (ex : compositions florales).
  • Un atelier maison : qui prend en charge toutes les activités qui visent plus spécifiquement à l’autonomie de la personne dans son quotidien à travers divers apprentissages : cuisine mobilité, santé, hygiène, gestion d’un budget, vie sociale,…

LES ACTIVITÉS

  • Activités de production : principalement axées sur la basse-cour et le petit bétail, un potager ainsi qu’un verger. Toutes les productions répondront aux normes de la culture biologique. Les travaux proposés aux usagers seront d’utilité collective et à la base d’un apprentissage didactique. Ils couvriront une journée « normale » et tiendront compte des bio-rythmes de chacun.
  • Activités de détente : seront proposées également en journée :
    – des activités de détente active
    – des activités sportives
    – des activités de bien-être pour la personne.
  • Activités domiciliaires : les usagers devront s’atteler également aux tâches telles que levée et envoi du courrier, rangement des locaux affectés à la vie en groupe, linge collectif, préparation des repas,..

Les activités proposées et inhérentes à notre spécificité ne seront pas des finalités, elles serviront de moteurs d’intégration, de référents chronologiques, d’outils de valorisation.

Les apports personnels résultant de ces activités importeront plus que le temps nécessaire à leur réalisation ou un quelconque résultat.